nl | fr | en

De wraak van Baudelaire - La Vengeance de Baudelaire - 2007

Prix Hercule Poirot du meilleur roman à suspense

Paris, septembre 1870, guerre franco-prussienne. Les premiers obus tombent sur la ville assiégée. Les ouvriers meurent de faim. L’aristocratie se réfugie dans des orgies et des séances de spiritisme. Pris au piège comme des rats, les Parisiens se passionnent toutefois pour une série de meurtres horribles qui leur permet d’oublier la dure réalité : sur chaque cadavre, on retrouve des vers du recueil controversé Les Fleurs du mal du poète mort quelques années plus tôt. L’enquête conduit le commissaire Lefèvre sur la piste d’un complot ayant des ramifications jusqu’à la cour de Napoléon III. Et d’un secret au sein de la famille Baudelaire, aux lourdes conséquences.

 

Au bas de la page, vous trouverez les traductions de quelques chapitres en français, anglais, italien et norvégien

 

Commentaires de la presse et entretien avec Bob van Laerhoven

« A l’unanimité presque absolue, Bob van Laerhoven a été proclamé lauréat du prix Knack Hercule Poirot: tous les membres du jury avaient mis son livre sur leur liste des nominés et tous étaient d’accord, quasi sans discussion, pour que le prix lui soit attribué.

La vengeance de Baudelaire est un roman historique impressionnant qui commence par une phrase d’ouverture très convaincante et qui sait maintenir ce niveau jusqu’à la dernière lettre. C’est avant tout un livre captivant, pas seulement pour les meurtres atroces qui sont commis, mais aussi pour le décor: Paris assiégé, où l’angoisse, la faim et le désespoir conduisent petit à petit à la folie.

Van Laerhoven situe son récit dans les bordels et catacombes de cette ville au bord de la folie, mais il nous fait assister en même temps aux fêtes décadentes de la haute société. Certaines horreurs et atrocités nous font penser incontestablement à Poe. Un écrivain est-il ressuscité? Est-il vraiment mort? Quelqu’un a-t-il été enterré vivant?

Les phrases classiques bien tournées et le vocabulaire sont tout à fait adaptés au climat de l’époque décrite, traduisant parfaitement le spleen de cette période pleine de confusion. Et pourtant, ce roman est aussi très contemporain, se précipitant à vive allure vers un dénouement stupéfiant.

Bob van Laerhoven pratique magistralement un exercice d’équilibre délicat entre le style et le contenu. Ajoutez-y les figures tragiques dépeintes de façon convaincante et les personnages mystérieux qui peuplent ce livre et nous avons un lauréat qui rehausse considérablement l’éclat de cette édition anniversaire du Prix Knack Hercule Poirot. »       

 Rapport du jury Prix Knack Hercule Poirot 2007

 « Nous sommes séduits par le style de l’écriture mais aussi par le langage spécial utilisant des mots qui sortent de l’ordinaire. Si le jury de la prochaine édition du Prix Hercule Poirot prend ce livre comme critère, tous les auteurs policiers du pays flamand peuvent dès maintenant se préparer au pire. Le Paris de la fin du dix-neuvième siècle constitue un décor parfait pour ce roman. Suspense et littérature sont tissés de manière ingénieuse en un beau tapis à l’intrigue surprenante. »

 Hans de Vriendt, Misdaadauteurs.be

  « La vengeance de Baudelaire est un livre qui vous interpelle dès la première ligne et qui ne vous lâche qu’après 266 pages, vous laissant haletant. Un roman historique dans un langage qui semble avoir été soufflé par Flaubert lui-même. Encore que Gustave n’a pas tout dicté: ce roman est bel et bien un roman contemporain captivant qui vous entraîne à vive allure. C’est un voyage hallucinant dans un Paris tourbillonnant. La poésie et la mort, la passion et le froid vont ici de pair. Van Laerhoven nous fait une belle représentation crédible d’une époque par le biais d’un polar construit avec intelligence. »

 Jan Haeverans, Knack

 « Un décor historique précis et la représentation crédible d’une époque. L’histoire de poètes, de voleurs et de diables, une descente qui glace le sang dans l’enfer du mal, la tromperie, la ruse, la vengeance et la revanche. »

 Paul Depondt, De Volkskrant, Les Pays-Bas

 « Un roman ambitieux. Les faits historiques et les personnages vous sautent à la gorge. Une expérience de lecture tout à fait baroque. »

 Geert D’Hulster, Gazet van Antwerpen

 « Le doigt de Dieu de Van Laerhoven  avait déjà été nominé pour le Prix Poirot. La vengeance de Baudelaire devient un vrai favori. Le livre baigne dans l’atmosphère de Tardi, Nestor Burma et l’insurrection de la Commune qui ont été fusionnés en une seule large palette ».

 Lukas de Vos, Knack Boekenbeursnummer

 « Il est passionnant de voir comment Van Laerhoven associe la vie tragique et l’œuvre géniale de Baudelaire à son récit. Van Laerhoven a fait sa recherche à fond. »

 Het Nieuwsblad

 « Van Laerhoven fait la représentation crédible d’une époque dans un polar construit avec beaucoup d’intelligence ».

 Fred Braeckman, de Morgen

 « Le thriller flamand le plus surprenant de ce printemps est l’œuvre de Bob van Laerhoven. Il focalise notre attention sur quelques meurtres bizarres dans le Paris turbulent de la fin des années 1870. Sur chaque cadavre, on retrouve quelques vers du poète Charles Baudelaire décédé peu auparavant. Des intrigues dans un décor historique. »

Trends

« Cruel et intrigant. »

De Weekkrant, Dick Snijders

« Il est passionnant de voir comment Van Laerhoven associe la vie tragique et l’œuvre géniale de Baudelaire dans son récit… Le meurtrier en série semble s’être échappé de Duivelswerk, le dernier livre de Mo Hayder. Là aussi, les relations familiales tordues et les déviations sexuelles sont le moteur des crimes. »

John Vervoort, De Standaard der Letteren

« Ce thriller se lit facilement et est historiquement fondé. C’est un livre à emmener en vacances. »

Metro

« La vengeance de Baudelaire est un thriller historique aux allures internationales, écrit avec intelligence. » 

Tom De Smet, Stijl 

“Quelle frappe directe, aussi stylistique, est-ce lauréat du Prix Hercule Poirot 2007!  Van Laerhoven témoigne d’une solide connaissance historique.  L’intrique est magistralement mis en place , les personnages sont explorés. Par ailleurs, l’auteur a une plume aux belles phrases qui coulent.” 

Frank De Vos  - Mededelingen van het Centrum voor Documentatie en Reëvaluatie



 

Lisez l'entretien avec Bob Van Laerhoven sur le blog de Daniel Cunin:

http://flandres-hollande.hautetfort.com/archive/2012/01/18/la-vengeance-de-baudelaire.html

 

Fragment La Vengeance de Baudelaire – De wraak van Baudelaire (PDF)

Fragment Baudelaire‘s Revenge – De wraak van Baudelaire (PDF)

Fragment Baudelaires hevn – De wraak van Baudelaire (PDF)

Fragment La Vendetta di Baudelaire- De wraak van Baudelaire (PDF) 

 

facebook twitter hyves mail

Share